browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Festival Krik-Krak 2012

 

La deuxième édition du Festival Krik-Krak a déposé ses valises aux Cayes cette

année encore, cette fois-ci le festival a mis le cap sur la formation. Pendant trois

journées d’ateliers autour du conte  ont été animes par Paula C.Pean a l’intention

d’un quinzaine de jeunes des Cayes. Des ateliers qui s’inscrivaient dans une

démarche qui a pérennisé ce genre qu’est le conte.en passant le flanbeau aux

jeunes.

Une rencontre  s’est tenue à l’Alliance française des Cayes une table ronde autour

du thème « L’évolution du secteur culturel des Cayes » le 26 juillet. Les

intervenants à cette table-ronde étaient Elisabeth  Pierre-Louis de la Fondation

Connaissance et Liberté – Fokal, Paula Clermont Péan du Centre Culturel

Pyepoudre, Allenby Augustin d’Akoustik Prod. et des représentants

d’institutions culturelles des Cayes : Mozaiko, Anacaona, Apothéose école de

danse, Baresi Latino, Bazilik kreyòl, la bibliothèque de l’IPDECS, l’Alliance

française des Cayes, United dancer et Eda.

L’objectif de cette rencontre consistait à prendre le « pouls » du secteur culturel de

la région. Cette table ronde a permis de constater la vitalité artistique du Sud et que

la vie culturelle des Cayes se caractérise par des troupes, des écoles de danses et de

théâtre. Les institutions présentes à cette rencontre n’ont pas hésité à présenter les

conditions dans lesquelles elles travaillent. La volonté ne manque pas, mais les

moyens sont quasiment absents. Les Cayes sont un réservoir d’énergie en matière

culturelle, mais la formation et l’orientation de ces opérateurs culturels sont

nécessaires dans le souci qu’ils se professionnalisent aux niveaux académique et

administratif. Malgré les difficultés, les groupes  qui ont pris part à ces débats

jouissent presque tous d’une reconnaissance légale.

Il ressort cependant de ces échanges qu’ils doivent faire de l’information une

priorité dans le souci d’avoir une meilleure connaissance du secteur de manière à

savoir se positionner pour le bien de la communauté culturelle des Cayes. Akoustik

Prod. se réjouit d’avoir pris cette initiative louable qui a été bien reçue par les

participants.

C’est dans une ambiance de gaieté et de convivialité que l’Alliance française des

Cayes a accueilli la soirée « carte blanche à Paula Clermont Péan », conteuse de

renommée internationale, organisée dans le cadre de la deuxième édition de KrikKrak Festival Tire Kont. Le public était constitué d’opérateurs culturels des Cayes

et des amis de la culture qui ont répondu présents avec enthousiasme à l’invitation

d’Akoustik Prod., organisateur de l’évènement.

En ouverture de la soirée, Madame Elizabeth Pierre-Louis, représentante de la

Fondation Connaissance et Liberté (Fokal), a retracé le parcours de Paula C. Péan

avant de lui remettre la plaque d’honneur qui lui a été  décerné Akoustik Prod

pour son apport à la promotion de la culture du conte en Haïti. Pendant toute la

soirée, une projection photographique marquant les temps forts de la carrière de la

conteuse et femme de théâtre a été présentée au public.

Cette soirée d’hommage s’est clôturée avec des extraits de contes interprétés par la

comédienne, accompagnée de ses deux  complices de scène, les musiciens

Beauséjour et Harold, respectivement saxophoniste et percussionniste.

La prestation de Paula C. Péan a été chaudement applaudie par le public,

particulièrement par les jeunes pour lesquels elle a animé  trois journées d’ateliers

autour du conte à la bibliothèque IPDEC pour cette deuxième édition de Krik-Krak

Festival Tire Kont. Pour couronner cette fête de la culture, un cocktail a été offert

aux invités.

Enfin le clou du spectacle a été le fameux Bann konte, qui  a permis d’admirer le

talent des comédiens qui ont eu le privilège de travailler avec Paul C. Péan. Ils ont

mis a profit ces trois jours d’ateliers en interprétant des textes tires des contes tires

de notre folklore, des thèmes tels la tolérance et la solidarité, ont été restitués avec

talents par ces jeunes comédiens .Le cortège a comme a la coutumee a su attirer

l’attention du public, curieux et ébloui par la capacité d’improvisation de ces

jeunes comédiens ,qui ont été vers le public, en choisissant d’offrir des prestation

chez des gens, dont leur maison offrait la possibilité en termes d’espace. Le groupe

Full rasta band a su pimenter la prestation des jeunes comédiens, qui ont fait

preuve de beaucoup de maturité, dans un temps relativement court.

La deuxième édition se veut comme d’habitude un espace de partage et de

promotion de cette tradition orale qu’est le conte et cette édition a été réalisée sous

le signe  de la relève.

no images were found